Dernier numéro

Cinéma de re-montage, n° 34-36, automne 2016 / printemps 2017

Suppléments en ligne

René Vautier se raconte, par Nicolas Pluet et Thierry Lauthelier, 2015(01/16)Entretien avec René Vautier Afrique 50, par François Bovier et Cédric Flückiger(10/15)Entretien d'Olivier Barlet avec René Vautier (1998)(10/15)Un son suivi des yeux – Entretien avec Tobias Madison par Jeanne Graff (10/14)Le défi de la performance pour l’image en mouvement (à propos de Mara Mattuschka), par Christa Blümlinger(03/13)Voir tous les articles

Rubrique Suisse

Archives (11)Compte rendu (DVD, livres) (18)Critique de films (69)Entretiens (12)Festival (33)Politique et institutions (12)Voir tous les articles

Anciens numéros

Séries télévisées contemporaines, n° 32-33, printemps 2016Education au cinéma, n° 31, automne 2015René Vautier, n° 29-30, printemps 2015Arnaud Desplechin, n° 28, automne 2014Drones, cartographie et images automatisées, n° 26-27, printemps 2014Werner Herzog, n°25, automne 2013Le doublage, n° 23-24, printemps 2013Cinéma élargi, n° 21-22, hiver 2012Dossier: Peter Watkins, n°20, printemps 2012Autour d'Elephant de Gus Van Sant, n°19, automne 2011Mario Ruspoli et le cinéma direct, n°18, printemps 2011Les abîmes de l'adaptation, n°16-17, automne 2010Raoul Ruiz, n°15, automne 2009Cinéma et migration, n°14, printemps 2009Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008Fredi M. Murer, n° 12, printemps 2008Terrence Malick, n° 11, automne 2007La trilogie de Dieu de João César Monteiro, n° 10, printemps 2007Le monde de Star Wars, n° 8-9, automne 2006Stephen Dwoskin, n° 7, printemps 2006Train et cinéma, n° 6, automne 2005David Lynch, n° 4-5, printemps 2005Hitchcock côté cour, n° 3, printemps 2004Le hors-champ, n° 1-2, automne 2003

La simplicité qui paye : Ma vie de Courgette (Claude Barras, 2016)

Auteur: 
Hofmann

 

 

La simplicité qui paye : Ma vie de Courgette (Claude Barras, 2016)

 

Par Chloé Hofmann

 

DIFFICILE DE PASSER À CÔTÉ DE Ma vie de Courgette. Ovationné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes en mai dernier, le film d’animation du Suisse Claude Barras a remporté peu après le Prix du public et le Cristal du meilleur long métrage au Festival d’Annecy, ainsi que le Valois de diamant du 9e Festival du film francophone à Angoulême. Partout où il passe, le film semble faire l’unanimité, et il intègre même la short list des nommés à la prochaine cérémonie des Oscars1.

Ma vie de Courgette, c’est l’histoire d’Icare, alias Courgette, surnom hérité de sa mère dont il ne lui reste rien sinon ce sobriquet « légumier » et une canette de bière vide, vestige d’une vie faite d’alcool, de tristesse et de solitude. Suite à la chute de sa mère dans un escalier, pudiquement suggérée par un usage habile et délicat du son off, Courgette se retrouve orphelin, son père étant parti il y a longtemps avec « une poule ». C’est donc avec un petit sac à dos et un cerf-volant pour tout bagage que Courgette débarque au Foyer des Fontaines, le cœur aussi gros que ses grands yeux cernés. Là, il rencontre d’autres enfants, eux aussi malmenés par la vie et avec qui il va (ré)apprendre la confiance, le partage et l’amitié. Simon, chef de troupe lucide de ces petits écorchés, résume ainsi leur triste situation : « On est tous pareils, il n’y a plus personne pour nous aimer ». Nourri de bons sentiments, le film contredit prestement cette fatalité.

Adaptation d’un roman destiné plutôt à un public de jeunes adultes (Autobiographie d’une Courgette, de Gilles Paris2), Ma vie de Courgette est un conte des temps modernes et un « hommage à tous les enfants maltraités »3, comme l’explique Claude Barras. Malgré son sujet délicat, le film éclipse complètement le misérabilisme, et le décor sombre des deux scènes initiales est remplacé par des couleurs très vives dès l’arrivée de Courgette dans le foyer pour enfants maltraités. Dans un même élan d’optimisme, la solidarité enfantine contraste avec la dureté des destins familiaux des jeunes résidents. D’ailleurs, une fois les adjuvants...

 

1http://oscar.go.com/nominees/animated-feature- film/my-life- as-a- zucchini, consulté le 5 février 2017.

2Gilles Paris, Autobiographie d’une Courgette, Paris, Plon, 2002.

3Dossier de presse de Ma vie de Courgette, http://ritaproductions.com/wp-content/uploads/Dossier-de- presse.pdf, consulté le 9 août 2016.

[A]