Dernier numéro

Abdellatif Kechiche, n° 43, printemps 2020

Suppléments en ligne

Le médium vidéoludique comme (générateur de) discours : retour sur le colloque international « Les langages du jeu vidéo »(06/20)La représentation de la masculinité dans les films américains ou comment dépasser le clivage entre les genres. Compte rendu de Charles-Antoine Courcoux, Des machines et des hommes : masculinité et technologie dans le cinéma américain(06/20)Une guerre sur les écrans ? Le cinéma en Suisse et la Première guerre mondiale. Compte rendu d’Adrian Gerber, Zwischen Propaganda und Unterhlatung. Das Kino in der Schweiz zur Zeit des Ersten Weltkriegs(06/20)Vues imprenables sur la critique ou quand des journalistes écrivent leur propre histoire. Compte rendu de Philipp Brunner, Tereza Fischer, Marius Kuhn (éd.), Freie Sicht aufs Kino. Filmkritik in der Schweiz(06/20)Festen (Cyril Teste, 2017), la fusion de deux arts(06/20)Voir tous les articles

Rubrique Suisse

Archives (11)Compte rendu (DVD, livres) (29)Critique de films (77)Entretiens (14)Festival (35)Politique et institutions (13)Voir tous les articles

Anciens numéros

Cinéma ethnographique, n° 40-42, automne 2019Jeu vidéo et cinéma, n° 39, automne 2018Lionel Rogosin, n° 37-38, automne 2017
printemps 2018
Cinéma de re-montage, n° 34-36, automne 2016
printemps 2017
Séries télévisées contemporaines, n° 32-33, printemps 2016Education au cinéma, n° 31, automne 2015René Vautier, n° 29-30, printemps 2015Arnaud Desplechin, n° 28, automne 2014Drones, cartographie et images automatisées, n° 26-27, printemps 2014Werner Herzog, n°25, automne 2013Le doublage, n° 23-24, printemps 2013Cinéma élargi, n° 21-22, hiver 2012Dossier: Peter Watkins, n°20, printemps 2012Autour d'Elephant de Gus Van Sant, n°19, automne 2011Mario Ruspoli et le cinéma direct, n°18, printemps 2011Les abîmes de l'adaptation, n°16-17, automne 2010Raoul Ruiz, n°15, automne 2009Cinéma et migration, n°14, printemps 2009Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008Fredi M. Murer, n° 12, printemps 2008Terrence Malick, n° 11, automne 2007La trilogie de Dieu de João César Monteiro, n° 10, printemps 2007Le monde de Star Wars, n° 8-9, automne 2006Stephen Dwoskin, n° 7, printemps 2006Train et cinéma, n° 6, automne 2005David Lynch, n° 4-5, printemps 2005Hitchcock côté cour, n° 3, printemps 2004Le hors-champ, n° 1-2, automne 2003

Le Nouveau cinéma argentin à la Cinémathèque suisse

Auteur: 
Tzouflas

 

Le Nouveau cinéma argentin à la Cinémathèque suisse*

 

Par Konstantinos Tzouflas

 

La première projection de Pizza, birra, faso (Pizza, bière et cigarettes, Adrián Caetano et Bruno Stagnaro, Argentine, 1997) au Festival international du film de Mar del Plata et, deux ans plus tard, le triomphe de Mundo grúa(Pablo Trapero, Argentine, 1999) au Festival international du cinéma indépendant de Buenos Aires (BAFICI)1ont marqué les esprits et la mémoire cinéphilique en Argentine. A l’époque, leur succès critique afait naître l’espoir d’un renouveau dans la production cinématographique de ce pays latino-américain ; avec le recul du temps, cet espoir n’est pas resté vain. En effet, dans les années qui suivent, des films comme La Ciénaga (Lucrecia Martel, Argentine/France/Espagne/Japon, 2001), El Bonaerense (Pablo Trapero, Argentine/Chili, 2002) et El Abrazo partido (Daniel Burman, Argentine/France/Italie/Espagne, 2004) susciteront l’engouement de la critique et du public, obtenant des prix dans plusieurs festivals internationaux (fig. 1). Certains datent l’apparition de cette nouvelle vague à la sortie de Historias Breves I (Brief Tales I, Argentine, 1995), série de courts métrages tournés par de jeunes cinéastes, tandis que...

 

*J’aimerais remercier la Fondation Sophie Afenduli (Université de Lausanne) pour leur soutien à mon projet postdoctoral intitulé « Cinema (not) in Crisis, the New Argentine Cinema and the Greek New Wave », que je réalise à l’Université de Zurich. Je tiens également à remercier les professeurs Margrit Tröhler et Jens Andermann pour leur direction et leurs suggestions. Enfin, je désire exprimer ma gratitude à ChiccaBergonzi, adjointe de direction de la Cinémathèque suisse, pour les informations qu’elle m’a données, ainsi qu’à Achilleas Papakonstantis pour son aide lors de la rédaction de cet article. 

1Sélectionné en compétition officielle, le film a remporté les prix du meilleur réalisateur (Pablo Trapero) et du meilleur acteur (Luis Margani). 

 

[A]