Dernier numéro

Cinéma de re-montage, n° 34-36, automne 2016 / printemps 2017

Suppléments en ligne

René Vautier se raconte, par Nicolas Pluet et Thierry Lauthelier, 2015(01/16)Entretien avec René Vautier Afrique 50, par François Bovier et Cédric Flückiger(10/15)Entretien d'Olivier Barlet avec René Vautier (1998)(10/15)Un son suivi des yeux – Entretien avec Tobias Madison par Jeanne Graff (10/14)Le défi de la performance pour l’image en mouvement (à propos de Mara Mattuschka), par Christa Blümlinger(03/13)Voir tous les articles

Rubrique Suisse

Archives (11)Compte rendu (DVD, livres) (18)Critique de films (69)Entretiens (12)Festival (33)Politique et institutions (12)Voir tous les articles

Anciens numéros

Séries télévisées contemporaines, n° 32-33, printemps 2016Education au cinéma, n° 31, automne 2015René Vautier, n° 29-30, printemps 2015Arnaud Desplechin, n° 28, automne 2014Drones, cartographie et images automatisées, n° 26-27, printemps 2014Werner Herzog, n°25, automne 2013Le doublage, n° 23-24, printemps 2013Cinéma élargi, n° 21-22, hiver 2012Dossier: Peter Watkins, n°20, printemps 2012Autour d'Elephant de Gus Van Sant, n°19, automne 2011Mario Ruspoli et le cinéma direct, n°18, printemps 2011Les abîmes de l'adaptation, n°16-17, automne 2010Raoul Ruiz, n°15, automne 2009Cinéma et migration, n°14, printemps 2009Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008Fredi M. Murer, n° 12, printemps 2008Terrence Malick, n° 11, automne 2007La trilogie de Dieu de João César Monteiro, n° 10, printemps 2007Le monde de Star Wars, n° 8-9, automne 2006Stephen Dwoskin, n° 7, printemps 2006Train et cinéma, n° 6, automne 2005David Lynch, n° 4-5, printemps 2005Hitchcock côté cour, n° 3, printemps 2004Le hors-champ, n° 1-2, automne 2003

Les films de commande des CFF

Auteur: 
Jaques

Der Kluge reist im Zuge

par Pierre-Emmanuel Jaques

 

L’efficacité du slogan Der Kluge reist im Zuge (et le fait qu’on s’en souvienne encore actuellement !) témoigne de l’inventivité des campagnes publicitaires menées par les Chemins de fer fédéraux. Encore aujourd’hui, les affiches et les spots publicitaires font preuve d’une recherche approfondie dans le marketing et la construction de l’image de cette entreprise. D’une part, on a fait appel à des artistes renommés pour certaines campagnes, d’autre part, on a établi des stratégies en vue d’attirer l’attention de publics cibles. Ce souci de visibilité s’établit dès la création des CFF. Poursuivant les activités du "Syndicat des intérêts de la Suisse romande et du Jura-Simplon", un "Service de la publicité des chemins de fer fédéraux" est institué en 1902. A son initiative, des brochures publicitaires sont publiées, des annonces sont insérées dans la presse nationale et internationale, et des campagnes d’affichage attirent l’attention des passants dans les gares et autres lieux de passage. Ainsi, pour mener une camapagne qui plaise d’emblée au public, un concours d’affiches est lancé en 1903. L’exposition des 257 projets retient l’attention de la presse et d’un vaste public. Des peintres renommés, comme Edmond Bille, se sont d’ailleurs prêtés au jeu du concours. Les affiches réalisées à cette occasion sont encore souvent exposées ou reproduites dans des ouvrages consacrés aux CFF ou à l’art de l’affiche.

 

Le rôle joué par les CFF dans le domaine du cinéma est par contre largement méconnu actuellement. Pourtant, l’action du Service de publicité des CFF a été très importante en ce qui concerne le domaine cinématographique. Un catalogue de films a ainsi été établi, comportant plusieurs dizaines, voire centaines de films, la plupart réalisés à la demande même des CFF. Ils ont connu en outre une large diffusion et certains sont encore utilisés sous forme d’images d’archive dans des films ou des émissions télévisuelles consacrées aux CFF. Cette production revêt une importance particulièrement grande dans la mesure où elle a servi à dresser une géographie imaginaire de la Suisse et a largement contribué au développement d’un sentiment d’appartenance nationale. Le Service de publicité des CFF est d’ailleurs un des organismes qui se voit confier par l’Etat une mission de rassemblement et d’affirmation nationale au moment de la mise en place d’une politique de Défense spirituelle. A l’occasion de l’Exposition nationale de Zurich en 1939, les CFF ont ainsi commandé une grande fresque à Hans Erni : Die Schweiz, das Ferienland der Völker. Un nouveau modèle de locomotive y est présenté qui sera alors désigné comme la "Landi-Lok". Considérée comme un des clous de l’Exposition, elle est admirée comme une prouesse technologique nationale, cette machine étant alors la plus puissante du monde. Au vu de ces différents éléments, il a paru particulièrement intéressant d’examiner –du moins partiellement, seules quelques dizaines de titres étant conservés à l’heure actuelle– la production du Service de publicité des CFF, et plus généralement des ...

 

 

 

 

Images tirées de quatre différents films de commande CFF, respectivement: De Paris à Milan (c.1920), Montreux et le chemin de fer Montreux-Oberland-Bernois (1923), Les voyages de jadis à aujourd'hui. Les chemins de fer suisses au cours d'un siècle (c.1944), Männer der Schlene (1944)

 

 

Info Box droite

[A]