Dernier numéro

Cinéma de re-montage, n° 34-36, automne 2016 / printemps 2017

Suppléments en ligne

René Vautier se raconte, par Nicolas Pluet et Thierry Lauthelier, 2015(01/16)Entretien avec René Vautier Afrique 50, par François Bovier et Cédric Flückiger(10/15)Entretien d'Olivier Barlet avec René Vautier (1998)(10/15)Un son suivi des yeux – Entretien avec Tobias Madison par Jeanne Graff (10/14)Le défi de la performance pour l’image en mouvement (à propos de Mara Mattuschka), par Christa Blümlinger(03/13)Voir tous les articles

Rubrique Suisse

Archives (11)Compte rendu (DVD, livres) (18)Critique de films (69)Entretiens (12)Festival (33)Politique et institutions (12)Voir tous les articles

Anciens numéros

Séries télévisées contemporaines, n° 32-33, printemps 2016Education au cinéma, n° 31, automne 2015René Vautier, n° 29-30, printemps 2015Arnaud Desplechin, n° 28, automne 2014Drones, cartographie et images automatisées, n° 26-27, printemps 2014Werner Herzog, n°25, automne 2013Le doublage, n° 23-24, printemps 2013Cinéma élargi, n° 21-22, hiver 2012Dossier: Peter Watkins, n°20, printemps 2012Autour d'Elephant de Gus Van Sant, n°19, automne 2011Mario Ruspoli et le cinéma direct, n°18, printemps 2011Les abîmes de l'adaptation, n°16-17, automne 2010Raoul Ruiz, n°15, automne 2009Cinéma et migration, n°14, printemps 2009Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008Fredi M. Murer, n° 12, printemps 2008Terrence Malick, n° 11, automne 2007La trilogie de Dieu de João César Monteiro, n° 10, printemps 2007Le monde de Star Wars, n° 8-9, automne 2006Stephen Dwoskin, n° 7, printemps 2006Train et cinéma, n° 6, automne 2005David Lynch, n° 4-5, printemps 2005Hitchcock côté cour, n° 3, printemps 2004Le hors-champ, n° 1-2, automne 2003

Les films de Cyrill Schläpfer

Auteur: 
Freudiger

La Suisse comme image, la Suisse comme son: autour de Cyrill Schläpfer

 

 

par Alain Freudiger

 

 

A l’occasion de la sortie de Die Waldstätte (2008), coffret de 4 CDs et 3 DVDs signé Cyrill Schläpfer, il nous a paru intéressant de questionner les liens qu’entretient la Suisse (comme représentation) avec le son, et d’aborder quelques aspects de la relation entre image et son lorsqu’elle est attachée à un Lieu.

 

Depuis sa "découverte" par l’Europe des Lumières et la construction des motifs qui la caractérisent, la Suisse est avant tout un paysage ou un lieu pittoresque, elle est liée prioritairement au visuel. Dès la fin du XVIIIe siècle en effet, les récits imagés de voyageurs côtoient les croquis, les gravures, les toiles, et partout, on fait de la Suisse une "peinture" de plus en plus typée. Au XIXe siècle, la Suisse des montagnes et des lacs est perçue comme miroir de l’âme, puis se contemple en panorama, et au tournant de la Belle Epoque, s’exporte en Suisse de carte postale. Elle commence à jouer de ses clichés à partir du milieu du XXe siècle, et finalement se "communique" en image redorée après la crise des fonds en déshérence… Mais à chaque fois elle se constitue d’abord comme une image. Une image dont le son manque.

 

Certes, la Suisse abrite aussi un "peuple chantant", on n’y compte plus les chorales et les fanfares, ni le Ranz des vaches, jodel ou autre cor des Alpes qui lui sont traditionnellement associés. Mais au-delà de la musique, le bruit du pays lui-même demeure absent, sous-représenté. Et seul le vacarme créé par les fleuves, chutes d’eau ou avalanches est mentionné par les voyageurs. Paisible, romantique ou touristique, la Suisse semble ne pas faire de bruit, elle est muette (cinématographiquement) – c’est à peine si l’on entend le bruit du projecteur dans le fonctionnement du "spectacle". Et au XXe siècle, la Suisse peaufine son image discrète, silencieuse, ouatée. Pourtant la Suisse doit forcément exister comme matière sonore spécifique, et pas uniquement dans le registre musical, comme en témoigne depuis quelques années d’ailleurs la multiplication d’expérimentations sonores sur des lieux constitutifs de son identité.

 

Quel peut être le son de la Suisse, ou si l’on préfère, le son de l’image de la Suisse? Cyrill Schläpfer a tenté d’apporter quelques réponses à cette question...

 

 

 

 

 

[A]