Dernier numéro

Abdellatif Kechiche, n° 43, printemps 2020

Suppléments en ligne

Le médium vidéoludique comme (générateur de) discours : retour sur le colloque international « Les langages du jeu vidéo »(06/20)La représentation de la masculinité dans les films américains ou comment dépasser le clivage entre les genres. Compte rendu de Charles-Antoine Courcoux, Des machines et des hommes : masculinité et technologie dans le cinéma américain(06/20)Une guerre sur les écrans ? Le cinéma en Suisse et la Première guerre mondiale. Compte rendu d’Adrian Gerber, Zwischen Propaganda und Unterhlatung. Das Kino in der Schweiz zur Zeit des Ersten Weltkriegs(06/20)Vues imprenables sur la critique ou quand des journalistes écrivent leur propre histoire. Compte rendu de Philipp Brunner, Tereza Fischer, Marius Kuhn (éd.), Freie Sicht aufs Kino. Filmkritik in der Schweiz(06/20)Festen (Cyril Teste, 2017), la fusion de deux arts(06/20)Voir tous les articles

Rubrique Suisse

Archives (11)Compte rendu (DVD, livres) (29)Critique de films (77)Entretiens (14)Festival (35)Politique et institutions (13)Voir tous les articles

Anciens numéros

Cinéma ethnographique, n° 40-42, automne 2019Jeu vidéo et cinéma, n° 39, automne 2018Lionel Rogosin, n° 37-38, automne 2017
printemps 2018
Cinéma de re-montage, n° 34-36, automne 2016
printemps 2017
Séries télévisées contemporaines, n° 32-33, printemps 2016Education au cinéma, n° 31, automne 2015René Vautier, n° 29-30, printemps 2015Arnaud Desplechin, n° 28, automne 2014Drones, cartographie et images automatisées, n° 26-27, printemps 2014Werner Herzog, n°25, automne 2013Le doublage, n° 23-24, printemps 2013Cinéma élargi, n° 21-22, hiver 2012Dossier: Peter Watkins, n°20, printemps 2012Autour d'Elephant de Gus Van Sant, n°19, automne 2011Mario Ruspoli et le cinéma direct, n°18, printemps 2011Les abîmes de l'adaptation, n°16-17, automne 2010Raoul Ruiz, n°15, automne 2009Cinéma et migration, n°14, printemps 2009Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008Fredi M. Murer, n° 12, printemps 2008Terrence Malick, n° 11, automne 2007La trilogie de Dieu de João César Monteiro, n° 10, printemps 2007Le monde de Star Wars, n° 8-9, automne 2006Stephen Dwoskin, n° 7, printemps 2006Train et cinéma, n° 6, automne 2005David Lynch, n° 4-5, printemps 2005Hitchcock côté cour, n° 3, printemps 2004Le hors-champ, n° 1-2, automne 2003

Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008

Daytime Drinking (Noh Young-seok, 2008)

Film coréen à petit budget, Daytime Drinking suit les errances alocoolisées d’un jeune homme désoeuvré, dans une région touristique désertée, au milieu de l’hiver.

Je ne suis pas morte (Jean-charles Fitoussi, 2008)

Film improvisé découpé en trois parties distinctes, Je ne suis pas morte propose une variation autour du mythe de Frankenstein, en mutlipliant les références culturelles les plus distantes.

Sonbahar (Automne, Öscan Alper, 2008) Yuriev Den (Le Jour de Yuriev, Kirill Serebrennikov, 2008)

Automne propose une réflexion sur la situation politique et les geôles en Turquie.

Le jour de Yuriev rapporte l’errance d’une cantatrice dans un village russe.

Un amour de perdition (Mário Barroso, 2008)

Chef opérateur de Monteiro et Oliveira, Barroso transpose librement l’intrigue d’Un amour de perdition, roman du XIXe, dans l’époque contemporaine.

A propos d’Anna Sanders : entretien avec Charles de Meaux

Auteur: 
Bovier
Auteur: 
Fluckiger

Charles de Meaux revient sur les conditions dans lesquelles la structure de production Anna Sanders a été fondée. Il soutient que les artistes et cinéastes associés à Anna Sanders s’inscrivent résolument dans le champ du cinéma d’art et essai, en empruntant ses conventions, ses règles et ses contraintes.

Anna Sanders comme dispositif critique de la position de l’auteur dans l’oeuvre de Pierre Huyghe

Auteur: 
Loup

Cet article interroge la construction de l’identité et de la représentation dans les installations et les vidéos de Pierre Huyghe. Huyghe met à nu la logique des mass media et de l’industrie du divertissement qui dépossède le sujet de sa propre voix et de son image, déconstruisant la notion d’auteur et le rôle de l’artiste dans ce jeu de faux-semblants. Blanche-Neige Lucie, The Third Memory mais aussi le projet collectif de mise en scène d’un personnage désincarné de manga acheté sur catalogue à une firme japonaise d’animation sont envisagés dans cette perspective.

[A]