Dernier numéro

Cinéma de re-montage, n° 34-36, automne 2016 / printemps 2017

Suppléments en ligne

René Vautier se raconte, par Nicolas Pluet et Thierry Lauthelier, 2015(01/16)Entretien avec René Vautier Afrique 50, par François Bovier et Cédric Flückiger(10/15)Entretien d'Olivier Barlet avec René Vautier (1998)(10/15)Un son suivi des yeux – Entretien avec Tobias Madison par Jeanne Graff (10/14)Le défi de la performance pour l’image en mouvement (à propos de Mara Mattuschka), par Christa Blümlinger(03/13)Voir tous les articles

Rubrique Suisse

Archives (11)Compte rendu (DVD, livres) (18)Critique de films (69)Entretiens (12)Festival (33)Politique et institutions (12)Voir tous les articles

Anciens numéros

Séries télévisées contemporaines, n° 32-33, printemps 2016Education au cinéma, n° 31, automne 2015René Vautier, n° 29-30, printemps 2015Arnaud Desplechin, n° 28, automne 2014Drones, cartographie et images automatisées, n° 26-27, printemps 2014Werner Herzog, n°25, automne 2013Le doublage, n° 23-24, printemps 2013Cinéma élargi, n° 21-22, hiver 2012Dossier: Peter Watkins, n°20, printemps 2012Autour d'Elephant de Gus Van Sant, n°19, automne 2011Mario Ruspoli et le cinéma direct, n°18, printemps 2011Les abîmes de l'adaptation, n°16-17, automne 2010Raoul Ruiz, n°15, automne 2009Cinéma et migration, n°14, printemps 2009Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008Fredi M. Murer, n° 12, printemps 2008Terrence Malick, n° 11, automne 2007La trilogie de Dieu de João César Monteiro, n° 10, printemps 2007Le monde de Star Wars, n° 8-9, automne 2006Stephen Dwoskin, n° 7, printemps 2006Train et cinéma, n° 6, automne 2005David Lynch, n° 4-5, printemps 2005Hitchcock côté cour, n° 3, printemps 2004Le hors-champ, n° 1-2, automne 2003

“Playtime” : les jeux vidéo exposés

Auteur: 
Krichane

L’exposition « Playtime – Videogame mythologies », qui se déroule à la Maison d’Ailleurs jusqu’au 9 décembre 2012, marque en Suisse l’entrée de la culture vidéoludique dans l’espace muséal, et participe plus généralement du processus de légitimation que connaît actuellement ce médium. L’exposition s’inscrit dans le cadre de l’initiative de Pro Helvetia « GameCulture - From Game to Art », initiée en 2010, qui a pour but de promouvoir la création artistique ainsi que la recherche dans le domaine des jeux vidéo. L’exposition a également donné lieu à un colloque international : « Pouvoir des jeux vidéo : des pratiques aux discours », qui s’est tenu à l’Université de Lausanne en juin 2012.

Au niveau international, cet élan de légitimation d’un médium qui fut longtemps considéré avec dédain par les institutions culturelles et étatiques, s’est amorcé il y a une dizaine d’années, notamment par la constitution d’un champ académique, les game studies, inauguré avec la création de la revue Game Studies. International Journal of Computer Game Research et de l’association DiGRA.

On remarque deux tendances fortes qui accompagnent ce processus de légitimation des jeux vidéo. D’une part, la recherche scientifique des jeux vidéo est marquée par la tentative de délimitation des spécificités du médium, à travers une analyse qui se construit en opposition aux médiums antérieurs. Dans cet effort de démarcation du médium, et par peur de voir son étude phagocytée par des disciplines lui étant étrangères, des chercheurs comme Espen Aarseth, Markku Eskelinen ou Gonzalo Frasca ont défini leur approche en opposition aux études littéraires ou cinématographiques.

Un autre trait de ce processus est celui de la légitimation artistique des jeux vidéo, et de la défense de leur valeur esthétique, des régimes d’expérience spécifiques qu’ils permettent d’instaurer. Ce trait s’accompagne souvent, que ce soit dans les histoires du jeu vidéo ou dans les musées, de la mise en place d’un panthéon d’œuvres et d’auteurs (l’exposition Game Story qui s’est tenue au Grand Palais des Champs Elysées est à cet égard emblématique). Il s’agit ici de caractéristiques qui rappellent...

 

[A]