Dernier numéro

Cinéma de re-montage, n° 34-36, automne 2016 / printemps 2017

Suppléments en ligne

René Vautier se raconte, par Nicolas Pluet et Thierry Lauthelier, 2015(01/16)Entretien avec René Vautier Afrique 50, par François Bovier et Cédric Flückiger(10/15)Entretien d'Olivier Barlet avec René Vautier (1998)(10/15)Un son suivi des yeux – Entretien avec Tobias Madison par Jeanne Graff (10/14)Le défi de la performance pour l’image en mouvement (à propos de Mara Mattuschka), par Christa Blümlinger(03/13)Voir tous les articles

Rubrique Suisse

Archives (11)Compte rendu (DVD, livres) (18)Critique de films (69)Entretiens (12)Festival (33)Politique et institutions (12)Voir tous les articles

Anciens numéros

Séries télévisées contemporaines, n° 32-33, printemps 2016Education au cinéma, n° 31, automne 2015René Vautier, n° 29-30, printemps 2015Arnaud Desplechin, n° 28, automne 2014Drones, cartographie et images automatisées, n° 26-27, printemps 2014Werner Herzog, n°25, automne 2013Le doublage, n° 23-24, printemps 2013Cinéma élargi, n° 21-22, hiver 2012Dossier: Peter Watkins, n°20, printemps 2012Autour d'Elephant de Gus Van Sant, n°19, automne 2011Mario Ruspoli et le cinéma direct, n°18, printemps 2011Les abîmes de l'adaptation, n°16-17, automne 2010Raoul Ruiz, n°15, automne 2009Cinéma et migration, n°14, printemps 2009Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008Fredi M. Murer, n° 12, printemps 2008Terrence Malick, n° 11, automne 2007La trilogie de Dieu de João César Monteiro, n° 10, printemps 2007Le monde de Star Wars, n° 8-9, automne 2006Stephen Dwoskin, n° 7, printemps 2006Train et cinéma, n° 6, automne 2005David Lynch, n° 4-5, printemps 2005Hitchcock côté cour, n° 3, printemps 2004Le hors-champ, n° 1-2, automne 2003

Wir leben in einer neuen Zeit! (Hans Richter, 1938)

Auteur: 
Jaques

L'Ovomaltine et un cinéaste d'avant-garde. Hans Richter et le film de commande en Suisse

 

par Pierre-Emmanuel Jaques

 

 

La Cinémathèque suisse conserve une copie nitrate d’un film de Hans Richter intitulé Wir leben in einer neuen Zeit! Ce titre ne figure pas dans la bio-filmographie du cinéaste, proposée en appendice de son ouvrage Der Kampf um den Film, alors même qu’elle a été compilée suivant ses indications. Une note lapidaire indique pour la période 1939-1940 "de nombreux films publicitaires pour la Central-Film à Zurich". Un livre récent consacré à l’artiste allemand et pourtant très détaillé ne nous donne pas davantage d’informations sur cette période de sa vie. La présence du cinéaste en Suisse à la fin des années 1930 apparaît plutôt comme dominée par des projets inaboutis, notamment un film autour du baron de Münchhausen, auquel le pionnier Georges Méliès aurait collaboré, mais qui aurait capoté suite à son décès et à la déclaration de la guerre. Selon ces ouvrages, l’activité de Hans Richter en Suisse à la fin des années 1930 ne résulterait que d’un passage quasi involontaire, marqué par des tentatives sans suite et quelques travaux alimentaires, avant son départ pour les Etats-Unis. Cette interprétation gomme cependant plusieurs aspects importants, tant au niveau du développement de l’avant-garde en Europe dans les années 1930 qu’en ce qui concerne l’implication de Hans Richter dans le cinéma en Suisse. Deux publications récentes en donnent la mesure en livrant une filmographie plus précise. On y trouve clairement mentionné ledit film, ainsi que son commanditaire, la firme Wander, créatrice de l’Ovomaltine, cette poudre que l’on ajoute au lait pour obtenir une boisson chocolatée, "saine et vivifiante" suivant les arguments publicitaires. Le présent article se propose de revenir sur le contexte de production de ce film méconnu et d’en proposer une lecture à l’aune des textes publiés par le cinéaste à la même époque...

 

[A]