Dernier numéro

Abdellatif Kechiche, n° 43, printemps 2020

Suppléments en ligne

Le médium vidéoludique comme (générateur de) discours : retour sur le colloque international « Les langages du jeu vidéo »(06/20)La représentation de la masculinité dans les films américains ou comment dépasser le clivage entre les genres. Compte rendu de Charles-Antoine Courcoux, Des machines et des hommes : masculinité et technologie dans le cinéma américain(06/20)Une guerre sur les écrans ? Le cinéma en Suisse et la Première guerre mondiale. Compte rendu d’Adrian Gerber, Zwischen Propaganda und Unterhlatung. Das Kino in der Schweiz zur Zeit des Ersten Weltkriegs(06/20)Vues imprenables sur la critique ou quand des journalistes écrivent leur propre histoire. Compte rendu de Philipp Brunner, Tereza Fischer, Marius Kuhn (éd.), Freie Sicht aufs Kino. Filmkritik in der Schweiz(06/20)Festen (Cyril Teste, 2017), la fusion de deux arts(06/20)Voir tous les articles

Rubrique Suisse

Archives (11)Compte rendu (DVD, livres) (29)Critique de films (77)Entretiens (14)Festival (35)Politique et institutions (13)Voir tous les articles

Anciens numéros

Cinéma ethnographique, n° 40-42, automne 2019Jeu vidéo et cinéma, n° 39, automne 2018Lionel Rogosin, n° 37-38, automne 2017
printemps 2018
Cinéma de re-montage, n° 34-36, automne 2016
printemps 2017
Séries télévisées contemporaines, n° 32-33, printemps 2016Education au cinéma, n° 31, automne 2015René Vautier, n° 29-30, printemps 2015Arnaud Desplechin, n° 28, automne 2014Drones, cartographie et images automatisées, n° 26-27, printemps 2014Werner Herzog, n°25, automne 2013Le doublage, n° 23-24, printemps 2013Cinéma élargi, n° 21-22, hiver 2012Dossier: Peter Watkins, n°20, printemps 2012Autour d'Elephant de Gus Van Sant, n°19, automne 2011Mario Ruspoli et le cinéma direct, n°18, printemps 2011Les abîmes de l'adaptation, n°16-17, automne 2010Raoul Ruiz, n°15, automne 2009Cinéma et migration, n°14, printemps 2009Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008Fredi M. Murer, n° 12, printemps 2008Terrence Malick, n° 11, automne 2007La trilogie de Dieu de João César Monteiro, n° 10, printemps 2007Le monde de Star Wars, n° 8-9, automne 2006Stephen Dwoskin, n° 7, printemps 2006Train et cinéma, n° 6, automne 2005David Lynch, n° 4-5, printemps 2005Hitchcock côté cour, n° 3, printemps 2004Le hors-champ, n° 1-2, automne 2003

Une révolution vintage : Les Grandes Ondes (à l’ouest), de Lionel Baier (Suisse
France
Portugal, 2013)

Auteur: 
Portmann

Une révolution vintage : Les Grandes Ondes (à l’ouest), de Lionel Baier (Suisse/France/Portugal, 2013)

Par Sylvain Portmann

 

Pour son dernier long métrage, Lionel Baier a bénéficié d’une ample couverture médiatique, tant en Suisse qu’en France lors de trois moments remarqués : la projection du film au Festival de Locarno en 2013, puis les sorties du film en salle en Suisse romande (en septembre 2013) et en France (février 2014). A ce propos, la production (Rita Productions / Les Films Pelléas) et swiss films ont réalisé un travail remarquable en rassemblant une large partie de la revue de presse. Nous renvoyons donc au site internet du film1 pour un panorama de la réception critique française, suisse alémanique et romande. Relevons simplement que la presse a été très majoritairement positive quant à ce deuxième opus de la « tétralogie »2 européenne que Lionel Baier se propose de poursuivre ces prochaines années, les deux prochains volets étant censés se dérouler au nord et au sud de l’Europe3. Nous reviendrons sur plusieurs éléments qui font de ce film une œuvre originale, comme l’étrange couple formé par la révolution et la comédie, le traitement de la radio à l’écran, ou plus généralement le rapport à la mémoire et au passé.

 

Une drôle de révolution

Le film met en scène une équipe de la Société Suisse de Radiodiffusion (SSR) envoyée au Portugal en avril 1974 afin de témoigner de l’aide suisse apportée sur place. Après plusieurs tentatives de reportages, l’équipe renonce à toute nouvelle recherche visant à illustrer positivement les (pseudos) efforts de la Confédération tant les résultats escomptés sont misérables. Cette équipe improbable, mobilisée pour l’occasion – composée d’une journaliste carriériste (interprétée par Valérie Donzelli), d’un reporter fruste qui perd la mémoire (int. par Michel Vuillermoz) et d’un technicien en pré-retraite (int. par Patrick Lapp), à laquelle il faudra ensuite ajouter un jeune Portugais qui servira d’interprète (int. par Francisco Belard) – sera le témoin de la Révolution des œillets qui avait...

 

1http://lesgrandesondes.com (dernière consultation le 1er juin 2014). Les critiques sont organisées par lieu de diffusion (France  / Suisse alémanique /Suisse romande) et par date. On y trouve même une vidéo clôturant le journal télévisé de 20 h de la chaîne privée TF1 lors de la sortie du film en France.

2Le premier étant Comme des voleurs (à l’Est) (Suisse, 2006). A propos de ce film, voir Laura Legast, « Mon identité polonaise : Comme des voleurs (à l’Est) de Lionel Baier », Décadrages, no 10, printemps 2007, pp. 110-114.

[A]