Dernier numéro

Lionel Rogosin, n° 37-38, automne 2017 / printemps 2018

Suppléments en ligne

René Vautier se raconte, par Nicolas Pluet et Thierry Lauthelier, 2015(01/16)Entretien avec René Vautier Afrique 50, par François Bovier et Cédric Flückiger(10/15)Entretien d'Olivier Barlet avec René Vautier (1998)(10/15)Un son suivi des yeux – Entretien avec Tobias Madison par Jeanne Graff (10/14)Le défi de la performance pour l’image en mouvement (à propos de Mara Mattuschka), par Christa Blümlinger(03/13)Voir tous les articles

Rubrique Suisse

Archives (11)Compte rendu (DVD, livres) (22)Critique de films (70)Entretiens (12)Festival (33)Politique et institutions (12)Voir tous les articles

Anciens numéros

Cinéma de re-montage, n° 34-36, automne 2016
printemps 2017
Séries télévisées contemporaines, n° 32-33, printemps 2016Education au cinéma, n° 31, automne 2015René Vautier, n° 29-30, printemps 2015Arnaud Desplechin, n° 28, automne 2014Drones, cartographie et images automatisées, n° 26-27, printemps 2014Werner Herzog, n°25, automne 2013Le doublage, n° 23-24, printemps 2013Cinéma élargi, n° 21-22, hiver 2012Dossier: Peter Watkins, n°20, printemps 2012Autour d'Elephant de Gus Van Sant, n°19, automne 2011Mario Ruspoli et le cinéma direct, n°18, printemps 2011Les abîmes de l'adaptation, n°16-17, automne 2010Raoul Ruiz, n°15, automne 2009Cinéma et migration, n°14, printemps 2009Anna Sanders Films, cinéma et art contemporain, n° 13, automne 2008Fredi M. Murer, n° 12, printemps 2008Terrence Malick, n° 11, automne 2007La trilogie de Dieu de João César Monteiro, n° 10, printemps 2007Le monde de Star Wars, n° 8-9, automne 2006Stephen Dwoskin, n° 7, printemps 2006Train et cinéma, n° 6, automne 2005David Lynch, n° 4-5, printemps 2005Hitchcock côté cour, n° 3, printemps 2004Le hors-champ, n° 1-2, automne 2003

Entre subjectivité et objectivité. Wojciech Zamecznik et la photographie appliquée au graphisme

Auteur: 
Matul

Entre subjectivité et objectivité. Wojciech Zamecznik et la photographie appliquée au graphisme

Autour de l’exposition « Wojciech Zamecznik : La photographie sous toutes ses formes », Musée de l’Elysée, Lausanne, 21 septembre-31 décembre 2016

 

Par Katarzyna Matul

 

Le Musée de l’Elysée a récemment consacré une exposition individuelle à Wojciech Zamecznik (1923-1967), graphiste, photographe, réalisateur de films d’animation et scénographe polonais. L’œuvre graphique de cet artiste précocement décédé est connue du public polonais, mais n’a jamais été véritablement étudiée ni présentée en dehors des frontières de son pays. Si aujourd’hui Wojciech Zamecznik retrouve une renommée nationale et internationale, c’est grâce à la fondation Archeologia fotografii1 qui a mis en valeur les archives privées de l’artiste, conservées à Varsovie chez son fils Juliusz. Cette recherche minutieuse a permis de redécouvrir Zamecznik, non seulement en tant que graphiste de talent, mais également en tant que photographe à part entière. C’est donc sous cette double perspective qu’est présenté l’artiste à sa première exposition internationale, organisée par la conservatrice Anne Lacoste au Musée de l’Elysée et intitulée « Wojciech Zamecznik : la photographie sous toutes ses formes ». ...

 

1Fondée en 2008 à Varsovie, la fondation Archeologia fotografii [L’Archéologie de la photographie] a pour but d’archiver, de numériser et de mettre en valeur les archives des principaux photographes polonais.

[A]